Mouvement contre le Racisme
et pour l’Amitié entre les Peuples

Comité local de Nanterre, 27 rue Sadi Carnot, 92000 Nanterre
06 31 82 20 85 nanterre@mrap.fr

Accueil > DONNÉES ET ANALYSES > Le Monde 8 novembre 2022 François Héran Le débat public sur l’immigration (...)

Le Monde 8 novembre 2022 François Héran Le débat public sur l’immigration ...

mardi 15 novembre 2022

Rubrique : DONNÉES ET ANALYSES

Lutter contre les fantasmes que tâchent d’exacerber les politiciens d’extrême-droite et de droite en matière d’immigration suppose une connaissance aussi exacte que précise des réalités, et notamment des chiffres, à ce sujet.

Pour les adhérents du MRAP prendre connaissance de ces données et les utiliser dans leur communication militante est une nécessité.

A cet effet le travail de François Héran, par ses articles, ses cours et ses articles, est d’une grande utilité . C’est ainsi que la tribune qu’il vient de publier, le 8 novembre, dans Le Monde sous le titre "Le débat public sur l’immigration en France est en décalage complet par rapport aux réalités de base" est un outil de travail fort précieux.

Ci-attachée et (pour les abonnés) https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/11/08/francois-heran-l-impuissance-de-la-politique-migratoire-ne-tient-pas-au-manque-de-volonte-ou-de-moyens-mais-a-la-demesure-des-objectifs_6149039_3232.html

En voici la conclusion :

L’impuissance de la politique migratoire ne tient pas au manque de volonté ou de moyens, mais à la démesure des objectifs. Décréter que l’immigration « choisie » devra supplanter l’immigration « subie » (en oubliant l’échec flagrant de ce programme dans les années 2006-2011), annoncer la « réduction drastique » de tel ou tel flux migratoire, prétendre qu’on pourra suspendre le regroupement familial, inverser en France la courbe mondiale des migrations, tenir le pays à l’écart des grands mouvements de réfugiés, convaincre les nationaux de s’adonner au travail manuel, aligner les Etats de droit de l’Europe de l’Ouest sur le modèle illibéral de la Hongrie, résilier les engagements internationaux qui lient les sociétés démocratiques, faire croire enfin que la France serait davantage la France sans l’immigration… Autant de rêves immatures et voués à l’échec, parce qu’ils font fi des réalités les plus élémentaires. Ils traduisent un véritable déni d’immigration, comme il y a des dénis de grossesse. Si le gouvernement actuel ne partage pas cette idéologie nationaliste et isolationniste, il est temps pour lui de la combattre en changeant résolument de récit.